Foire Aux Questions (FAQ)

Vous vous posez des questions ?

Consultez notre FAQ (Foire Aux Questions). Nous avons répertorié les questions qui nous sont les plus fréquemment posées.

Quels sont les premiers signes d’une baisse de l’audition ?

Les signes annonciateurs d’une perte auditive sont nombreux et peuvent passer inaperçu au début ! La baisse de l’audition est souvent un phénomène progressif, la personne atteinte apprend à compenser sa baisse auditive au quotidien. L’entourage est donc souvent le premier à s’en apercevoir !

  • Vous êtes sensibles aux bruits, même lorsqu’ils ne gênent pas les autres
  • Vous entendez parfois des sifflements sans raison
  • Vous avez tendance à écouter votre téléviseur, vos écouteurs plus fort
  • Vous faites souvent répéter
  • Vous avez du mal à suivre une conversation à plusieurs
  • Vous ne comprenez pas votre interlocuteur s’il ne vous parle pas de face.
Lorsque l’on remarque que l’on entend mal, que faire pour corriger cette baisse d’audition et à quel moment consulter un médecin ?

La première chose à faire est de consulter rapidement un médecin ORL qui fera le diagnostic et indiquera si la cause de la surdité peut bénéficier d’un traitement ou être opérée. Dans les autres cas, et lorsque la perte auditive le nécessite, il pourra prescrire le port d’aides auditives.

Les personnes âgées sont-elles les seules a présenter des troubles auditifs ?

Il est vrai que 66% des plus de 50 ans présentent des troubles de l’audition. Mais nous sommes de plus en plus jeunes à mal entendre. Notre vie moderne malmène nos oreilles (exposition aux bruits, volume sonore élevé etc.). Pourtant, pour préserver notre audition, de simples précautions suffisent : bouchons anti-bruit, etc. Au moindre doute, n’hésitez-pas à prendre rendez-vous dans un centre Audition Mutualiste pour un premier bilan.

J’entends moins bien mais ce n’est pas handicapant, dois-je faire quelque chose ?

En cas de perte auditive, même légère, il est impératif d’agir au plus tôt. En effet, votre adaptation à un éventuel appareillage se fera d’autant plus facilement que votre perte est minime. Un appareillage adapté vous aidera à préserver votre audition et empêchera que la perte ne s’aggrave.

J’entends bien, mais je comprends mal, pourquoi ?

La baisse de l’audition commence parfois par une difficulté quotidienne à comprendre certains mots, ou certaines personnes qui prononcent mal. Le plus prudent serait de réaliser un dépistage gratuit dans l’un de nos centres Audition Mutualiste. Ce premier rendez-vous permettra à l’audioprothésiste de vous orienter vers un médecin ORL, qui réalisera un examen complémentaire si besoin.

Peut-on essayer avant d’acheter ?

L’essai de 15 jours proposé par nos centres constitue une bonne période d’adaptation pour vous familiariser avec votre aide auditive et vous rééduquer à tous les bruits. Vous allez retrouver toute une palette de sons que vous aviez oubliés. Il faut d’abord vous exercer à  bien positionner l’appareil. Il est nécessaire, au début, de bien vous concentrer sur l’écoute et de tester les niveaux sonores avec votre entourage.

Il parait que les aides auditives ont tendance à siffler ?

Le sifflement, ou effet Larsen, n’est plus d’actualité aujourd’hui. Les appareils auditifs sont désormais aussi puissants que précis. Votre audioprothésiste mutualiste effectue toujours les réglages qui garantissent votre écoute et votre confort.

Que faire en cas de panne ?

Le plus souvent, il suffit de changer la pile ou de vérifier que l’appareil est bien en mode «  marche ». En cas de panne mécanique, les audioprothésistes mutualistes vous proposent une assurance complète de votre aide auditive (incluant la panne et la perte). Demandez conseil à votre audioprothésiste mutualiste.